• Dowly

L’artblock, la page blanche... Un si dangereux ennemi ?

Dernière mise à jour : nov. 4



Bonjour à vous, cher.es lecteurices. Aujourd'hui j'aimerais poser une réflexion par rapport à l'artblock et la page blanche.


Cela fait longtemps que je n'ai pas publié, et les occasions de produire du contenu ont été manquées. Il y a une raison à cela : l'artblock, la page blanche, bref, un arrêt brutal de créativité.


C'est souvent considéré comme l'ennemi numéro un du créatif, et souvent à raison : le seul salaire que l'on gagne quand on est dans l'artisanat, c'est celui de ses clients. Qu'ils soient commanditaires ou acheteurs, si on ne produit plus rien, on obtient rien. Du coup embêtant pour manger, payer son loyer, etc... De plus, cela entraîne dans une spirale vicieuse où on perd confiance en soi, l'envie de continuer, et où on gagne en anxiété, en angoisse même.



Mais alors, que faire face à cela ? Il n'y a malheureusement pas une solution miracle, étant donné que nous sommes chacun et chacune différents. Chaque méthode fonctionne plus ou moins bien selon la personnalité du créatif. Et, parfois, un déclic doit se faire, ou parfois il faut reprendre la création doucement, etc.


Dans mon cas personnel, je sais que parfois voir les œuvres des autres créatifs me stimule. Mais pour d'autres ça peut les enfoncer encore plus dans le blocage créatif.


Mais, je me pose quand même la question : est ce vraiment un ennemi à abattre à tout prix ? Il y a t il une raison à ce blocage ? Si oui, comment il se construit ?




Ce schéma, traduit en français par Nooknook sur DeviantArt, explique bien le problème du manque d'inspiration : le regard sur nos compétences créatives. Plus on est à même de se critiquer, moins on se trouve bon pour créer, moins nous en avons l'envie.


Cependant, cela ne doit pas être vécu comme une fatalité : au contraire, c'est le moment de se ressourcer et d'observer. Observer les œuvres qui nous plaisent, la réalité, les couleurs et la façon dont elles fonctionnent, ainsi de suite. Et c'est comme ça qu'on s'améliore et qu'on retrouve la confiance en soi.


Le cycle continue perpétuellement... À plus ou moins grande régularité selon les personnes concernées.



L'artblock ou la page blanche ne devrait pas être perçus négativement, mais comme une opportunité pour prendre soin de soi et d'observer ce qui nous plaît. Plus on s'énerve dessus, plus on bloque, justement ! Soyez indulgent.e et restez à l'écoute de vous même.



Voilà, j'espère que ce post vous a plu, laissez un commentaire de votre méthode pour vous débloquer. Je vous souhaite une bonne journée et plusch !

2 vues0 commentaire